PAUL DUJARDIN A INAUGURÉ LE FORUM EUROPÉEN D’ALPBACH

frenchflag Flag_of_the_United_Kingdom2-300x300

unnamed

Le forum s’est tenu du 19 au 25 août en Autriche. Il s’agit de l’une des plus anciennes plateformes européennes de discussion. Paul Dujardin y a tenu un discours enthousiaste sur l’importance de l’art et de la culture au sein d’une Europe contemporaine en situation de crise.
« L’Europe ne peut survivre qu’en chérissant sa diversité et en reconnaissant que nous sommes tous différents, tout en étant… égaux. L’Europe politique doit prendre ses responsabilités à l’échelle internationale sans faire le choix d’une recette impérialiste dépassée, en “s’unissant pour mieux régner”, plutôt qu’en “divisant” ».

unnamed (1)

Paul Dujardin, CEO & directeur artistique de BOZAR, a prononcé un discours éloquant pour une Europe ouverte et diverse lors du septantième Forum européen d’Alpbach en Autriche. Ce forum est l’homologue du Forum économique mondial, qui, lui aussi, a lieu dans un village des Alpes, à Davos en Suisse. Tenu pour la première fois en 1945 et visant à donner un nouveau souffle au dialogue européen, le Forum d’Alpbach est l’une des plus anciennes plateformes européennes de discussion. À l’heure actuelle, il est dirigé par l’ancien commissaire autrichien de l’UE, Franz Fischler. Pendant une semaine, du 19 au 25 août, des politiciens, académiciens, chefs d’entreprise, artistes et étudiants ont débattu sur le thème de l’ « inégalité ».

Paul Dujardin, qui a eu l’honneur d’ouvrir le forum, a posé la question de la contribution de la culture en matière de promotion de l’égalité. Il a également mis l’accent sur les éventuelles conséquences des inégalités socioéconomiques au niveau de la diversité et de la participation à l’art et la culture. « En 2013, après la crise financière, le premier eurobaromètre a été publié. Il est apparu que de moins en moins d’Européens participent à l’art et la culture. Cette tendance est principalement causée par un manque de moyens financiers. En Grèce – pays souvent appelé ‘berceau de la culture européenne’ – seuls 5% de la population prennent part aux activités culturelles. »

 Dujardin a mentionné l’importance de la classe moyenne depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, déclarant que « dans une société qui ne reconnaît que le droit du plus fort, seule la culture des détenteurs de pouvoir pourra prospérer. Toutes les autres formes d’expression artistique seront calomniées ou interdites. » Il a illustré ses propos par une vidéo filmée à Donetsk (Ukraine) montrant comment des séparatistes pro-Russes ont dynamité une œuvre d’art de l’artiste belgo-camerounais Pascale Marthine Tayou.

 « Impliquez-vous !»

Dujardin a lancé un appel au monde artistique à ne pas rester sur la touche. Il s’est joint à l’initiative récente de l’artiste italien Michelangelo Pistoletto et du philosophe français Edgar Morin. Dans leur pamphlet Impliquez-vous !, on peut lire qu’il ne s’agit plus « d’art pour l’art, mais d’une esthétique à la recherche d’éthique. Désormais, nous avons besoin d’une esthétique proposant une véritable approche en matière d’éthique. Une esthétique éthique. » « Pourquoi des artistes devenus riches et célèbres ne pourraient-ils pas investir une partie de leur capital culturel dans les écoles, galeries ou musées qui les ont rendus célèbres ? »

Dujardin a plaidé pour plus de reconnaissance envers les artistes qui, dans leur pratique quotidienne, proposent des alternatives au monde d’aujourd’hui : le Musée romain de l’autre et d’ailleurs (MAAM), qui propose des collaborations et des cohabitations entre Tziganes Roms et artistes ; ou encore l’Institute for Human Activities au Congo, où Renzo Martens réalise des œuvres d’art en chocolat qui rapportent aux fermiers locaux jusqu’à 7000 fois plus que le prix du marché libre.

« À l’heure actuelle, le changement ne viendra pas de la politique, de la religion ou de l’économie. Il viendra du peuple lui-même. Il existe un tas d’initiatives où des êtres humains construisent, ensemble, un monde basé sur d’autres valeurs que celles du pouvoir et de l’argent. Ces personnes lancent leurs propres fermes, cofinancent leurs propres projets, produisent leur propre énergie grâce au vent et au soleil, réclament l’utilisation de l’espace public, partagent leurs possessions et prennent soin des biens communs. »

 Malédiction

 « Au cours de ce siècle, l’inégalité – aussi dans son implication culturelle –, va croître suite aux migrations causées par les guerres et le terrorisme. Cette question éthique est fondamentale ! Sur les îles grecques, sur les côtes de la mer Méditerranée, à Calais », poursuit Dujardin, qui clôture son discours avec une référence au poète romantique britannique Lord Byron. Ce dernier partit lui-même combattre pour défendre l’indépendance grecque. « Le plus grand ennemi de Lord Byron était en fait l’homme d’affaires anglais Lord Elgin, qui vola les frises du Parthénon et les expédia par bateau à Londres. Dans son poème La Malédiction de Minerve, le poète maudit les actes de son compatriote. Aujourd’hui, le combat contre les Lords Elgin de ce monde est loin de prendre fin, et la lutte pour plus d’égalité culturelle en Europe continue, jour après jour. « Les artistes doivent s’élever contre tous ceux qui s’opposent à une évolution positive. »

À l’issue du forum, Paul Dujardin s’est montré très enthousiaste par rapport à la qualité des débats. « Il est fondamental de parler des problèmes du monde d’aujourd’hui avec les artistes et les représentants des secteurs de l’art et de la culture. Cette occasion était une opportunitée unique de montrer notre solidarité et de proclamer la vocation européenne de BOZAR auprès d’un public jeune et constitué de futurs preneurs de décisions. »

Plus d’info || Alpbach || Discours intégral de Paul Dujardin ||


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s